Maisonseul a fait de la peinture toute sa vie, initié par Jean d’Argenson quand il avait une dizaine d’années. A 16 ans, il travaille à l’Académie Alfrédo Figuéras, refugié politique catalan, ami de Picasso. A 19 ans, il fait la connaissance d’Albert Camus par Max-Pol Fouchet, ami de lycée. Nombreuses expositions particulières ou de groupes, organisées par Edmond Charlot, puis par Jean Sénac. Participation aux revues Soleil (1950) et Terrasses (1953) fondées par Jean Sénac. 1958 et 1960, expositions particulières organisées par Marie Cuttoli à la Galerie Lucie Weill à Paris avec une préface d’Albert Camus. A connu les jeunes architectes, les peintres, les poètes et les écrivains avant et après l’Indépendance de cette société éclatée en multi-cellules germinatives. Dans les années 69-70, plusieurs expositions particulières au Centre culturel français d’Alger. 1983 : Exposition des Pierres du Soleil dans la maison de Jean Cousin au Festival de poésie de Sens, organisée par François Bodaert. 1984 : Exposition des Pierres de la Nuit à la Galerie du Haut-Quartier à Pézenas, organisée par Edmond Charlot. 1988 : Prisonniers, mendiants, aveugles et bergers, album de 30 dessins fait à Alger en 1961, éditions Obsidiane, Paris. Exposition de peintures et de dessins Alger 1955-1961 au Centre culturel algérien de Paris Exposition sur la Fontaine Vaucluse Pierres et Eaux, (1978-1982), peintures et dessins, au Musée Picasso d’Antibes. 1989 : Même exposition au Centre culturel français d’Alger. 1994 : Exposition avec les Peintres amis d’Albert Camus au Château de Lourmarin. Au cours de ces années, plusieurs expositions particulières à la Galerie Espace Interrogation à Toulon.
Biographie
Pandrigue de Maisonseul, Jean Né à Alger le 3 août 1912 • 1830 : Son arrière grand-père, jeune officier de marine, parti de Toulon, débarqua de la corvette L’Aventure à Sidi-Ferruch. • 1928/1935 : Dessins et peintures à l'académie d'Alfredo Figueras, peintre catalan de formation cézannienne,réfugié politique à Alger ; puis avec Harry Bloomfield, peintre anglais né à Vienne. • 1930-36 : Il aide Le Corbusier, chargé du plan d’urbanisme d’Alger à mesurer les maisons de la Casbah à la recherche d’une échelle harmonique des proportions basée sur le corps humain qui devait aboutir au Modulor en 1950. - Etudes d’architecture aux Beaux-Arts d’Alger avec Léon Claro qui forma toute une génération d’architectes. - Travaille à l’atelier de Pierre-André Emery, jeune architecte suisse installé à Alger, un des premiers disciple de Le Corbusier à la rue de Sèvres (1925) • 1936-39 : Bourse d’architecture en France. Etudes sur l’architecture romane en Provence et à l’Institut d’Urbanisme de l’Université de Paris. • 1939 : Entrée au Bureau du Plan Régional d’Alger où il assure rapidement des responsabilités de direction. • 1947-70 : Secrétaire général de l’Institut d’Urbanisme à l’Université d’Alger dirigé par Jean Alazard, doyen de la Faculté des Lettres. • 1952-54 : Participation aux Amis du Théâtre Arabe. - Chargé du Plan d’urbanisme pour la reconstruction d’Orléansville après le tremblement de terre. Edification d’un théâtre ouvert en gradins relié par des praticables à un théâtre fermé suivant un programme d’Albert Camus, architecte Pierre Miquel et Roland Simounet. • 1956 : Trêve civile en Algérie. Arrestation et incarcération à la prison de Barberousse. - Mariage avec Mireille Farges, 1958 naissance de leur fille Sibylle. • 1962-70 : Conservateur du Musée National des Beaux-Arts d’Alger, au titre de la coopération française. • 1970-75 : Directeur de l’Institut d’Urbanisme de l’Université d’Alger. • 1975 : Retraite et installation à Cuers dans les environs de Toulon. Chevalier de la Légion d’Honneur et de l’Ordre du Mérite Décédé à Cuers le 3 juin 1999.
Bibliographie Textes Peintures Dessins Présentation Biographie AccueilCe site n'aurait pu voir le jour sans la précieuse contribution de Consuelo le Mire qui a réalisé quasiment la totalité des photographies de œuvres de Jean de Maisonseul présentées ici.
Jean de Maisonseul